Oracle ge e1560685105402

L’empathie de Martine Houry

  • Par
  • Le 26/03/2020
  • Dans Blog

Voyante et magnétiseuse, c’est par le prénom, la date de la naissance et la voix que se créent flashs et visions à l’égard de ses consultants. L’Oracle Gé lui apporte alors la confirmation de ses prédictions. Reste son talent exceptionnel de médium !         

Interview

Claude Alexis est ravi de vous compter parmi ses voyantes qui officient sur sa plateforme, et dans ses émissions sur LCV. D’où venez-vous ?

Je viens du Berry. Là, où j’ai rencontré Gérard Barbier, le créateur de l’Oracle Gé qui est l’un de mes supports favoris. Depuis 30 ans, je réside en Touraine. Un havre de paix, loin de toutes turbulences. Je suis mariée avec des enfants et des petits enfants.

Quelles ont été vos rencontres et pourquoi cet engouement pour les arts divinatoires ?

Depuis ma plus tendre enfance, je cultivais ce don spécial en moi. Mes parents ne souhaitaient pas en entendre parler mais, étant l’aînée de 15 enfants, je l’utilisais pour protéger mes frères et sœurs de toutes les manières possibles. Du froid et de la faim, entre  autres. A l’âge de 10 ans, une voisine qui m’aimait beaucoup m’invitait chez elle dès que je pouvais m’échapper. Non pas pour garder les chèvres, comme on en donnait l’excuse, mais pour écouter l’émission de Gisèle Flavie (médium très célèbre) sur RTL. J’étais en totale admiration. Un pur moment de bonheur ! J’ai continué mon chemin, je souhaitais devenir juge pour enfants, mon père qui travaillait peu m’en a empêchée, et j’ai réussi à être professeur de couture. Très proche de mes élèves, c’est alors que des séries de flashs me sont arrivées, dont le viol de l’une d’elles par son père. J’ai alors pris conscience de la force de mon don, jusqu’à l’utiliser comme métier.

De quelle manière ?

J’ai 30 ans ! Je tourne le dos à l’Education Nationale, le magnétisme qui est en moi se révèle et va me servir à guérir ceux qui en ont besoin. Puis, la voyance se fait tout naturellement grâce à ma rencontre avec Gérard Barbier. Un homme et un voyant exceptionnels. C’est lui qui m’a initiée et propulsée dans la voyance. Jusqu’à me retrouver un jour au Salon Parapsy, entre Gisèle Flavie et Madame Indira. Deux grandes dames, quelle fierté ! Elles m’ont chouchoutée durant toute la durée du salon.

Pourquoi utilisez-vous l’Oracle Gé ?

Gérard m’avait offert son jeu, je l’ai toujours aimé. Parce qu’il est simple. Comme lui et moi. Et tellement parlant ! En fait, je n’en ai pas vraiment besoin. En consultation, avec le prénom, la date de la naissance, la voix… tout me vient. Bien sûr, je pourrais utiliser d’autres supports comme L’Oracle de Belline ou le Tarot de Marseille mais je reste sceptique car ils ne me parlent pas vraiment. Une sorte de réticence, je n’ai pas assez confiance en moi en les utilisant. Trop imprévisibles !

La voyance est-elle une passion difficile à concrétiser ?

Oh non ! Ca vient tout seul, de manière très concrète. Oui, la voyance est une passion qui m’a faite rencontrer de belles personnes. Et Claude Alexis en fait partie. La fidélité de mes clientes me comble tout autant. Certaines se sont mariées, ont eu des enfants, ont changé de métier, et elles continuent à venir me consulter au fil des années.

Quelle est votre force ?

La chance. J’ai une bonne étoile qui m’a toujours aidée et montrée le chemin pour m’en sortir. Après une enfance si difficile et très malheureuse, j’ai été choyée par un mari responsable et affectueux. Et des enfants que je souhaite à tout le monde…

« Mon souhait ? Rester toujours disponible envers mes consultants » dîtes-vous. C’est-à-dire ?

Je sais bien qu’on ne peut pas sauver le monde ! Mais apporter un peu de réconfort pour aider une personne en détresse et lui faire éviter le pire me confirme d’être utile. Avoir sauvé des jeunes qui étaient prêts à passer à l’acte, quelle joie ! Et recevoir ensuite des lettres de reconnaissance. Sans prétention, trouver les mots justes. Un psychiatre m’a dit un jour « moi je soigne les gens, vous les sauvez en leur parlant ». 

Quelle est votre devise ?

Ne surtout pas juger mes consultants. Quoiqu’ils fassent et d’où qu’ils viennent. Rester la plus sincère possible. Les aider avec simplicité. Eclairer, guider.

Que vous inspire Claude Alexis ?

Du respect ! De l’admiration. Nous nous connaissons depuis très longtemps... Il est la deuxième belle rencontre (après Gérard Barbier) que je n’oublierai jamais jusqu’à mon dernier souffle. Il aurait pu se prendre la tête avec son parcours, ses rencontres, mais non. Il est une personne hors normes qui s’oublie pour penser aux autres. Un grand homme de la voyance.   

 

Retrouvez Martine Houry lors d’émissions spéciales sur l’antenne de MCV Ma Chaine Voyance. www.claudealexis.t

Interview Voyante